jeudi 28 février 2019

Khalida Jarrar libre...

"La libération de Khalida prouve que la lutte et la solidarité ne sont pas des mots creux."
(Photo correspondant d'Asswara)
Cliquez pour agrandir

Après 20 mois de détention administrative, les autorités pénitentiaires de l'occupation ont remis en liberté à l'aube de ce jeudi du 28 février 2019 la résistante Khalida Jarrar membre du Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP).
Khalida Jarrar est députée palestinienne et une personnalité politique de premier plan.
Le commandant militaire de l'occupation de la Cisjordanie avait prononcé un ordre de détention administrative d’une durée de six mois à son encontre le 12 juillet 2017. Depuis, cette mesure avait été renouvelée à trois reprises, les 31 décembre 2017, 17 juin 2018 et 25 octobre 2018. Bien que la durée de validité maximale des ordres de détention administrative soit de six mois, le droit militaire de l'occupant prévoit qu’ils peuvent être renouvelés indéfiniment. Aussi, rien ne garantissait que Khalida Jarrar puisse être libérée ce 28 février 2019.
Aujourd'hui, sa libération prouve que la lutte et la solidarité ne sont pas des mots creux.

(Al Faraby,
jeudi 28 février 2019)

Première déclaration de Khalida Jarrar à un point de contrôle au nord de Jénine :