mardi 22 janvier 2019

"Relayez l'information..."

Ahmad Majdi Al Arabid est en prison parce qu'il est journaliste.
(Photo correspondant Assawra)
Cliquez pour agrandir

Ahmad Majdi Al Arabid est journaliste Palestinien à Ramallah.
Ce lundi 21 janvier 2019, le tribunal militaire d'occupation l'a condamné à 4 ans et huit mois d'emprisonnement plus 20.000 shekels d'amende.
Ahmad n'a commis aucun crime, aucun délit, aucune infraction... Il est seulement journaliste. A ce titre, il informe l'opinion publique locale, nationale et internationale de la réalité de l'occupation. Ce qui est considéré par les autorités militaires d'occupation comme un crime, un délit et une infraction en soit.
Ahmad est en prison parce qu'il est journaliste. Il n'est pas le seul. Ils sont 30 à l'être aussi.
Ahmad n'est donc pas une exception.
Les autorités d'occupation suivent une politique de répression vis-à-vis des journalistes en exercice sous occupation.
Il faut que leurs soldats puissent avoir les mains totalement libres... les consciences aussi.
Personne ne doit rien savoir de ce qu'ils commettent dans les villes, villages et camps de réfugiés.
L’État sioniste en cours d'édification en Palestine occupée doit toujours apparaître aux yeux du monde comme l'unique démocratie de la région.
Toute information prouvant le contraire doit être donc interdite et ses propagateurs réduits au silence.
C'est ce qui arrive à Ahmad et ses 30 collègues.
A présent, c'est à vous de relayer l'information.
Comme eux, brisez le silence… Entrez en résistance !

(Al Faraby
Mardi, 22 janvier 2019)