Jaune, comme une étoile...

Quelques milliers d'Israéliens ont réclamé vendredi à Tel-Aviv la démission du Premier ministre Benjamin Netanyahu lors de la première manifestation depuis que la police a recommandé son inculpation pour corruption. (afp)

"Crime Minister" proclame, tout en jaune, la pancarte.
Ils sont venus en famille, avec leurs enfants, exiger la démission de leur Premier ministre.

Non pas à cause de la colonisation de la Palestine.
Non pas à cause de l'emprisonnement de milliers de Palestiniens dont des centaines de femmes et d'enfants.
Non pas à cause du blocus de Gaza qui affame des millions de personnes.
Non pas à cause du mur d'apartheid sur des centaines de kilomètres.
Non pas à cause des checkpoints qui fleurissent comme des champignons.
Non pas à cause des démolitions des maisons.
Non pas à cause des milliers d'oliviers coupés, arrachés ou réduits en cendre dans les oliveraies.
Non pas à cause des puits ou des sources d'eau spoliés ou empoisonnés.
Non pas à cause des terres expropriées.
Non pas à cause des détentions administratives sans jugements qui durent quelques fois des années.
Non pas à cause du maintien en prison d'Ahed Tamimi... que quasiment tous considèrent comme une dangereuse terroriste. ayant osé humilier de courageux soldats de leur vaillante armée.

Non... ils accusent Netanyahu de corruption, tout simplement.
"Crime Minister" proclame, tout en jaune, la pancarte.
En jaune, comme jadis une étoile.

Al Faraby
Samedi, 17 février 2018

La pétition qui monte... 
      "Libérez A'hed Tamimi"
https://www.change.org/p/benyamin-netanyahou-libérez-l-enfant-a-hed-tamimi

Pour vous abonner à la liste de diffusion d'Assawra, envoyez un e-mail à : Abonnement

Posts les plus consultés de ce blog

Black Solidarity Statement with Palestine

Jérusalem occupée : Un jeune Palestinien tué par les force d'occupation

Omicron: le Maroc bannit festivals et grandes manifestations culturelles

La descente aux enfers… Pour qui ?

Nucléaire iranien : la solitude d’Israël