La phrase

"Extirper le sionisme de Palestine" (Al Faraby)


jeudi 22 juin 2017

La population mondiale atteindra 9,8 milliards d'habitants en 2050


La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050, a calculé l'ONU dans un rapport publié mercredi, dans lequel il estime que l'Inde va bientôt devenir le pays le plus peuplé de la planète, devant la Chine.
Actuellement habitée par 7,6 milliards de personnes, la Terre en abritera 8,6 milliards en 2030, 9,8 en 2050 et 11,2 en 2100, selon les estimation du département des affaires économiques et sociales des Nations unies.
L'Inde doit devenir l'Etat le plus peuplé du monde d'ici environ sept ans, devant la Chine. Le Nigeria, qui connaît une croissance démographique très rapide, devrait supplanter les Etats-Unis en troisième position d'ici 2050.
Le nombre des personnes âgées de 60 ans ou plus doit par ailleurs plus que doubler à la même échéance. La population vieillissante, selon le rapport, doit ainsi passer de 962 millions en 2017 à quelque 2,1 milliards en 2050 et 3,1 milliards en 2100.

**


"Apidays": trois jours pour célébrer l'abeille
Récoltes et dégustations de miel, découverte de la vie d'une ruche, films, ateliers pédagogiques, expositions...: l'abeille va être célébrée pendant trois jours à partir de jeudi, à travers une série de manifestations baptisées "Apidays".
Lancées par l'Union nationale de l'apiculture française (Unaf), ces manifestations gratuites se dérouleront dans près de 90 lieux, avec le concours d'apiculteurs, pour sensibiliser le public au rôle joué par ces pollinisateurs dans le maintien de la biodiversité et donc la préservation de notre nourriture.
Les pollinisateurs, à la fois sauvages et domestiques, sont essentiels pour les plantes et les arbres à fleurs, qui ont besoin d'être pollinisés pour produire. Environ 35% du total de la production agricole mondiale (fruits, légumes, oléagineux, café, cacao, etc.) dépend de la pollinisation.
Cette 8e édition d'"Apidays" est plus particulièrement consacrée à la place de l'abeille et de l'apiculture dans l'histoire de l'humanité, et à la découverte des miels des différents terroirs.
Elle se déroule alors que 2016 a été, selon l'Unaf, une nouvelle année "catastrophique" pour la production de miel, passée, avec 9.000 tonnes, en dessous des 10.000 tonnes de 2014. La production, qui a été divisée par trois en vingt ans, avait connu une embellie en 2015, avec une production estimée à entre 15.000 et 17.000 tonnes.
Les colonies d'abeilles sont victimes depuis des années d'un taux de mortalité élevé attribué à des parasites, comme le frelon, et à l'usage de pesticides.