La phrase

"Extirper le sionisme de Palestine" (Al Faraby)


mercredi 26 avril 2017

Solidarité avec les prisonniers Palestiniens

"Dans ses prisons, l'occupant nous nourrit pour nous humilier"
Cliquez pour agrandir

"Par votre résistance contre l'humiliation... vous nous redonner espoir"
Roland Richa
Chawyeh - LIBAN
Mouvement démocratique arabe

Aux détenu(e)s palestinien(ne)s
Grévistes de la faim dans les geôles sionistes
Cher(e)s Camarades

Je voudrais vous exprimer toute ma solidarité
et vous dire que vous n'êtes pas seul(e)s à faire face à vos geôliers.
En tant que coordinatrice générale du Forum de la gauche arabe ainsi que les partis du FGA, nous avons toujours milité afin que votre cause et aussi celle du peuple palestinien soit toujours entendues, mais aussi afin que vous puissiez recouvrir votre liberté et continuer la lutte pour imposer vos droits.
Nous vous assurons que nous serons toujours présents à vos côtés afin de réaliser, ensemble, le droit au retour du peuple palestinien et à la re-création de l'Etat palestinien sur tous les territoires occupés, avec Al Quds pour capitale.
Vive la Résistance palestinienne et arabe.

Marie Nassif-Debs
Coordinatrice Générale du Forum de la Gauche arabe
Beyrouth, le 26 avril 2017
LIBAN

Une fois de plus, le ventre vide, vous nous interpellez. Donnez-nous un peu de votre détermination et de votre dignité pour que nous puissions vous accompagner vers notre liberté commune.
Magdalena Gallego
Foix - FRANCE

Que peut un élan de solidarité face à tant de barbarie et d'injustice , cependant dans un grand élan Solidarité avec les détenus palestiniens en grève illimitée de la Faim !!!
Leïla Ammar
Architecte
Tunis, TUNISIE

Je suis de tout coeur avec vous. Vous êtes courageux. Tenez bon.
Christiane Schomblond
BELGIQUE

Je signe...
Dominique Bourdel
65400 Argelès Gazost
FRANCE

Mouqouwama, chouja' li koulkoum
Nous sommes avec vous. Nous continuerons à nous battre pour la justice et vos droits
"Oui, nous continuerons à marcher
Dans nos têtes, dans nos coeurs
Nous serons avec vous
Nous rêverons avec Martin Luther King
Nous patienterons avec Gandhi
Nous danserons la victoire avec Mandela"
Michèle Hicorne
BELGIQUE

Le groupe fb "justice ,liberté, et victoire pour la Palestine" vous apporte tout notre soutien dans votre combat .VIVE la PALESTINE LIBRE.
Josiane Usai

Je soutien la résistance palestinienne qui combat le sionisme, lutte contre l'impérialisme pour que les peuples du monde entier vivent sans les guerres que nous imposent le sionisme et les barons de la finance internationale
Aouati Ali
Mila - ALGERIE

Je vous adresse mon soutien le plus actif.
Djamal Benmerad
Journaliste, écrivain

Courage. L'Algérie entière est avec vous. Vous qui menez ce combat si noble, si  juste et si courageux. La justice finira par triompher, et vos chaines par tomber.
Mohamed Abdoun,
directeur de publication du quotidien algérien "Tribune des Lecteurs",  paraissant en langue française.
ALGERIE

Tout notre soutien et notre solidarité dans votre combat!
André Verlaine
Président de la Coordination Namuroise Belgo-Palestinienne.
Namur - BELGIQUE

Amis, j'admire votre courage et résistance. Je suis solidaire avec vous et votre lutte que j’espère vaincra.
Ireo Bono
Savona - ITALIE

Toute ma solidarité pour votre lutte.
Kayoueche Fatima Zohra
Constantine - ALGERIE

Hassani Hamlaoui
Mila - ALGERIE

Respect pour votre lutte !
Solidarité
Vive la Palestine
Joelle Joseph
Maubeuge - FRANCE

Entièrement solidaire de l'action lancée par les prisonniers palestiniens victimes d'une justice coloniale qu'on croyait d'un autre âge mais qui est destinée avant tout à les broyer. Ce mouvement marque leur résistance inextinguible!
François Bohy
Albi - FRANCE
Comité Palestine 81

Courage je pense fort à  vous tous
Suzon
(Les enfants du Nil)

Nous pensons beaucoup à leur lutter et à leur courage, nous luttons aussi pour essayer de faire connaitre cette injustice: Palestine vaincra!
Daniele Laurier

Hemptinne Simon
BELGIQUE

Courage!
Romet Daniel
FRANCE
membre AFPS 26-07

Pour le Centre Culturel Arabe en Pays de Liège
Nagi Sabbragh
Président

Maroc: saisie de 421 tonnes de sacs plastique depuis leur interdiction

Plus de 421 tonnes de sacs en plastique ont été saisies par les autorités marocaines depuis l'entrée en vigueur il y a un an d'une loi interdisant ces sacs dans le pays, a-t-on appris mercredi de source officielle. (afp)

Plus de 421 tonnes de sacs en plastique ont été saisies par les autorités marocaines depuis l'entrée en vigueur il y a un an d'une loi interdisant ces sacs dans le pays, a-t-on appris mercredi de source officielle.
Avec cette législation, baptisée "zéro mika" ("zéro plastique" en arabe), le royaume était devenu l'un des premiers pays africains, au côté du Rwanda, à bannir totalement les sacs plastique.
En un an, "plus de 421 tonnes de sacs en plastique, 70 machines de fabrication, 16 véhicules" ont été saisies, et 55 personnes interpellées, indique un communiqué du ministère de l'Intérieur.
Au cours du 1er trimestre 2017, ce sont 36 tonnes de sacs en plastique et 51 machines qui ont été saisies dans des opérations de démantèlement de plusieurs unités clandestines de fabrication, ajoute l'Intérieur.
Depuis son entrée en vigueur, la mesure est appliquée scrupuleusement, dans les boutiques et supermarchés, notamment dans les grandes villes. Elle contribue manifestement à la lutte contre la pollution au quotidien au Maroc, alors que ces sacs plastique sont un fléau dans de nombreux pays africains.
Les Marocains utilisent désormais des sacs de substitution en tissu. Un fonds de 20 millions d'euros a par ailleurs été mis en place par le ministère de l'Industrie pour accompagner les entreprises touchées par la loi.
Début 2017, le gouvernement avait salué les "résultats encourageants" de l'opération, estimant que l'utilisation des sacs plastique était "quasiment éradiquée" dans le pays.
Le Maroc a accueilli en octobre 2016 la conférence internationale sur le climat COP22, et a engagé ces dernières années une stratégie volontariste en matière d'énergies "vertes" et de développement durable.

Crise ouverte entre l'Allemagne et son allié israélien historique

Montage photo du ministre des Affaires étrangères allemand Sigmar Gabriel (g) et du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu (afp)

Larvée depuis plusieurs mois, la crise dans les relations entre l'Allemagne et Israël atteint désormais un niveau sans précédent après plus d'un demi-siècle de liens particulièrement étroits du fait de la responsabilité de Berlin dans l'Holocauste.
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annulé mardi une rencontre avec le chef de la diplomatie allemande Sigmar Gabriel, parce que celui-ci a tenu à rencontrer des représentants de deux ONG israéliennes très critiques envers son gouvernement. "Je regrette beaucoup cela", a dit sur place Sigmar Gabriel.
Ce couac diplomatique vient ternir la "relation spéciale" - selon l'expression consacrée en allemand - qui lie l'Allemagne à Israël, plus de 70 ans après le génocide de plus de 6 millions de juifs par le régime nazi.
Et la crise pourrait marquer un tournant dans une relation qui n'est plus désormais uniquement dictée par la mauvaise conscience allemande.
"Le traitement particulier d'Israël pour des raisons historiques arrive à ses limites avec le gouvernement Netanyahu", juge mercredi l'hebdomadaire allemand Der Spiegel, "notre faute historique ne peut pas amener l'Allemagne à accepter que le gouvernement israélien s'éloigne de plus en plus des valeurs que nous avions tenu jusqu'ici pour communes".
En réalité, "cela fait une vingtaine d'années que la tendance en Allemagne est de +normaliser+ les relations avec Israël, +normaliser+ a plutôt en général une connotation positive mais ici c'est l'inverse, il s'agit de mettre fin au statut unique de la relation avec Israël", estime Eldad Beck, auteur d'un livre sur "Merkel, Israël et les Juifs".
Pour cet observateur des relations germano-israéliennes, il s'agit d'une évolution profonde de la société allemande, en particulier de la jeune génération qui "veut mettre un terme à cette ombre qui l'empêche d'être une nation comme les autres".
Au lendemain de la Seconde guerre mondiale, le tout jeune État hébreu avait décidé de boycotter l'Allemagne de l'ouest. Jusqu'à la signature en 1952 d'un "accord de compensation économique", suivi en 1965 de l'établissement de relations diplomatiques entre les deux pays.
Le cinquantenaire de cette amitié a donné lieu en 2015 à de vibrantes commémorations à Berlin et Jérusalem. Une occasion pour l'Allemagne de réitérer son soutien indéfectible à l’État hébreu, dont Angela Merkel a dit en 2008 que l'existence fait "partie de la raison d’État allemande".
Les premières failles sont apparues en janvier, lorsque le ministère allemand des Affaires étrangères a dit pour la première fois "douter" de la volonté de M. Netanyahu de parvenir à une solution à deux États, après le vote par le Parlement israélien d'une loi permettant à Israël de s'approprier de nouvelles terres palestiniennes en Cisjordanie occupée.
Dans la foulée, le gouvernement d'Angela Merkel a annoncé en février l'annulation, officiellement pour des problèmes d'agenda, de consultations annuelles entre les deux gouvernements.
Pour des raisons diplomatiques, "l'ajournement des consultations gouvernementales a été présenté comme un problème technique, il y a une volonté de ne pas laisser escalader cette histoire", indique à l'AFP le président d'une commission parlementaire allemande sur les relations avec Israël, Volker Beck.
"Merkel a essayé de rester polie, mais le gouvernement israélien n'a pas saisi les allusions", estime le spécialiste de l'Allemagne Moshe Zimmermann de l'université hébraïque de Jérusalem.
Dans le même temps, en Allemagne, l'entêtement du ministre des Affaires étrangères à rencontrer mardi des ONG controversées a été aussi critiqué.
"On visite des ONG d’opposition dans un régime autoritaire, pas dans une démocratie alliée", tranche mercredi le quotidien conservateur Frankfurter Allgemeine Zeitung.
Et même si la relation tangue au plan politique, la coopération concrète se poursuit.
"Le conflit israélo-palestinien n’est pas au centre des relations germano-israéliennes", a affirmé cette semaine l'ambassadeur israélien en Allemagne, Yakov Hadas-Handelsman, à l’agence de presse DPA, "il y a la coopération économique, commerciale, de recherche, qui est exceptionnelle".
Israël est par exemple pressé de signer un protocole d'accord, plusieurs fois reporté pour l'achat de trois sous-marins Dolphin, fournis par l'Allemagne, avec un rabais d'un tiers du coût de fabrication, au titre de l'aide militaire à Israël.

"Non au terrorisme d’État d’Israël" :
http://www.petitions24.net/non_au_terrorisme_de_letat_disrael
     

"Et ceux d'Oslo?"


- De nombreux prisonniers Palestiniens rejoignent leurs camarades en grève de la faim
- eeuuhh...
- quoi?
- et ceux d'Oslo... ils font quoi?
- ils sont rassasiés
- ...!?

Al Faraby
Mercredi, 26 avril 2017

**

Adressez un message de soutien et de solidarité aux prisonniers Palestiniens en grève de la faim illimitée pour le respect de leur dignité.
Précisez votre nom, prénom, ville et pays... Si besoin le nom de votre association ou organisation

à l'adresse:
resistance@assawra.info

   

Netanyahu annule une rencontre avec Sigmar Gabriel

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annulé mardi 25 avril une rencontre avec le chef de la diplomatie allemande Sigmar Gabriel à la suite d'une dispute inhabituelle sur le programme du ministre, disant qu'il ne voulait pas que sa politique étrangère se fasse par "faiblesse et par asservissement."


"Non au terrorisme d’État d’Israël" : http://www.petitions24.net/non_au_terrorisme_de_letat_disrael